Personne ne devient le roi du pétrole; encore moins après une première compétition!

Vous avez terminé votre première préparation, vous vous êtes placé « top 3 » et l’envie folle vous prends de devenir préparateur physique?

Très beau projet plein d’ambition, par contre, est-ce qu’une seule compétition et 2-3 ans d’entraînement doit faire de vous un entraîneur? J’ai l’impression que plusieurs ne se sont pas posé la question.

Ce n’est pas parce que VOTRE première préparation s’est bien déroulé que vous pouvez l’appliquer de la même manière sur quelqu’un d’autre. À moins que votre vie soit celle d’un moine et que vous êtes réglés au quart de tour, même votre 2e préparation de concours ne sera pas identique.

Pourquoi?

  • Le métabolisme s’est modifié
  • La gestion de l’insuline est différente
  • La gestion du stress n’est pas identique

J’en passe. Encore pire chez la femme.

Tout ceci sans parler du facteur humain qui peut influencer les 3 facteurs plus haut d’un jour à l’autre.

Bref, ce que je dis n’est pas pour décourager personne, car effectivement, il faut débuter quelque part et oui, une préparation de concours est un excellent départ. Par la suite, prenez le temps de voir les nombreuses formations disponibles (en suivre 1 ou 2 est de mise).

Avec les sites internet disponibles, quelqu’un qui veut vraiment apprendre peut le faire très bien. Posez les bonnes questions aux bonnes personnes et vous serez justement dirigé au bon endroit.

Petit conseil pratique lors de votre approche: Ne faites pas comme si vous étiez les rois du pétrole. Si vous n’avez pas l’information, soyez honnête avec vos clients et dites simplement que vous n’avez aucune idée mais que vous allez tout faire pour avoir la réponse! Dans le cas où vous n’arrivez pas à trouver, déléguez. Les clients vont vous remercier et l’industrie vous respectera davantage.

Morale de l’histoire, restez humble et soyez patient, comme vous l’avez été lors de votre cheminement vers votre compétition.

Luc Plante (n.d.)