OMÉGA 3-6-9 Comment s’y retrouver?

Peu importe votre style alimentaire, les gras sont vos amis. Donc inutile d’être un adepte d’une seule sorte de régime pour utiliser les gras alimentaires à votre avantage. Les graisses notamment les huiles, les noix, les graines, les avocats, le saumon et bien d’autres aliments considérés par certains comme les plus sains de la planète. Pourtant, à un niveau beaucoup plus profond et moléculaire, les graisses sont à plusieurs fonctions essentielles de notre corps. Saviez-vous que la consommation de certains types de graisses peut réellement aider à réduire votre cholestérol et votre risque de maladie cardiovasculaire?

Le monde des gras est complexe surtout lorsque vient le temps de parler gras saturés ou  « trans ». Aujourd’hui concentrons-nous sur les insaturés.  Pour ce qui est du nombre : 3,6 ou 9 ces chiffres indiquent simplement combien de carbones se trouvent à la fin de la première liaison double carbone.

Les oméga-3

Connus pour leurs effets bénéfiques sur la santé cardiaque et se présentent sous forme végétale ou animale. L’acide alpha-linolénique (ALA) est une forme végétale d’oméga-3. On le trouve dans les huiles de lin, de chia, de noix de Grenoble, de canola et de soja. L’ALA est importante car elle ne peut être obtenue que dans le régime alimentaire. Notre corps ne peut pas produire de l’ALA, ce qui en fait un acide gras essentiel.

Les oméga-3 incluent également l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA). EPA et DHA sont les formes marines d’oméga-3 que l’on trouve couramment dans les poissons gras d’eau froide comme le saumon, le hareng, les sardines et le maquereau. Ces acides gras peuvent être fabriqués à partir d’ALA dans le corps, mais le taux de conversion n’est pas bon. Par conséquent, pour les gens qui sont moins amateurs de poissons et fruits de mer, je vous conseille la supplémentation en ce dernier.

Les oméga-6

Les acides gras oméga-6 comprennent les acides arachidonique et linoléique. Les sources d’acide linoléique comprennent les huiles végétales, les noix et les graines; L’acide arachidonique se trouve dans la viande et les œufs. Avec l’acide oméga-3 ALA, l’acide linoléique est l’autre acide gras essentiel.

ALERTE aux omega -6 :

L’alimentation occidentale telle que nous la connaissons aujourd’hui nous a fait passer d’un ratio de 3:1 oméga-6 et 3 et à passer de 20:1 voir même plus au cours des 2 dernières décennies. Ce changement dans la composition des acides gras est parallèle à une augmentation significative du surpoids et l’obésité.

Des études TRÈS claires ont démontré que le ratio grandissant entre les 6 et 3 a augmenté les risques d’obésité dû à l’inflammation systémique. D’où on vous répète sans cesse de consommer des oméga-3 pour réduire l’inflammation causée par notre alimentation.

Vient maintenant les oméga-9

Contrairement aux oméga-3 et aux oméga-6, les oméga-9 sont généralement monoinsaturés et peuvent être fabriqués dans le corps, ce qui en fait des acides gras non essentiels. Le terme «non essentiel» signifie que vous n’avez pas besoin de l’obtenir par l’alimentation. Mais cela ne signifie pas qu’il n’est pas sain d’en consommer. Les aliments les plus riches en oméga-9 sont parmi les plus sains que vous puissiez imaginer (pour de nombreuses raisons). Les principales sources dans l’alimentation sont les huiles de canola et d’olive, ainsi que les amandes.

En conclusion, l’alimentation contient différents types de gras. Il s’agit de faire des choix éclairés selon votre mode de vie entre autre. Pour être certain de limiter les dégâts ; consultez des professionnels qui ont à cœur votre santé et non leurs poches.

Si vous optez pour des suppléments, passer dans une Nutrition Sport Fitness pour avoir les conseils appropriés à vos besoins.

Luc Plante (n.d.)