Régime alcalin

Lorsque nous exposons le corps à l’acidité nous exposons notre organisme aux maladies comme les maladies des os.

Il est généralement admis que les humains en agriculture ont aujourd’hui un régime pauvre en magnésium et en potassium ainsi qu’en fibres et riche en graisses saturées, en sucres simples, en sodium et en chlorure, par rapport à la période de pré-agriculture. Il en résulte un régime alimentaire susceptible de provoquer une acidose métabolique inadaptée aux besoins nutritionnels. Avec le vieillissement, on assiste à une perte progressive de la fonction régulatrice acide-base du système rénal et à une augmentation résultante de l’acidose métabolique induite par l’alimentation dans l’alimentation moderne. Une alimentation riche en protéines et pauvre en glucides, associée à une augmentation de la charge en acide, n’entraîne qu’une très faible modification de la chimie du sang et du pH, mais entraîne de nombreux changements dans la chimie de l’urine. Si en plus l’alimentation est faible en végétaux (fruits et légumes), on se dirige droit vers un mur.

Que faire pour améliorer la situation?

La réponse serait facile et de dire de manger plus de végétaux sauf que, la pauvreté des sols d’aujourd’hui nous force à faire des changements de consommation donc se diriger vers le biologique.

Le pH du sol dans lequel les plantes sont cultivées peut avoir une influence considérable sur la teneur en minéraux de la nourriture que nous mangeons (les minéraux étant utilisés comme tampons pour maintenir le pH). Le pH idéal du sol pour la meilleure disponibilité globale des éléments nutritifs se situe entre 6 et 7. Les sols acides en dessous de 6 peuvent avoir une teneur réduite en calcium et en magnésium, et un sol au dessus de pH 7 peut produire du fer, du manganèse, du cuivre et du zinc chimiquement indisponibles. L’ajout de fumier permet d’augmenter le pH dans un sol acide lorsque le pH est inférieur à 6. Ce qui nous force à dire que d’avoir un agriculteur dans notre entourage en qui on a confiance pourrait nous être utile.

  • Réduire la consommation de produits transformés.
  • Tendre vers une alimentation biologique entre autre dans le cas de la viande rouge.
  • Augmenter le nombre de fruits et de légumes dans un régime alcalin pourrait améliorer la santé des os, réduire la fonte musculaire et atténuer d’autres maladies chroniques telles que l’hypertension et les accidents vasculaires cérébraux.
  • Une supplémentation en magnésium est un atout nécessaire pour activer la vitamine D et apporterait de nombreux avantages supplémentaires.

Un tel mode de vie serait avantageux pour prévenir l’obésité et d’autres maladies chroniques. En conclusion, manger équilibré et de manière saine serait la solution. Pour vous aider, consulter un(e) naturopathe d’expérience pour vous guider.

Luc Plante (n.d.)