Le magnésium (Mg) et réactions enzymatiques

Bien entendu pratiquement tout le monde ont entendu ou lue au mois une fois dans leur vie le mot magnésium. Dans un des articles passé sur le blog nous avons démontrés différente forme de magnésium comme le magnésium glycinate, citrate, tartrate et autres. Dans cet article, je veux vous parler du magnésium dans sa forme simple et non combiné.

Les sels de magnésium se dissolvent facilement dans l’eau et sont beaucoup plus solubles que les sels de calcium respectifs. En conséquence, le magnésium est facilement disponible pour les organismes. Le magnésium joue un rôle important chez les plantes et les animaux. Dans les plantes, le magnésium est l’ion central de la chlorophylle. Chez les vertébrés, le magnésium est aussi un des minéraux les plus abondants et est essentiel, en particulier dans les cellules, comme deuxième minéraux intracellulaire après le potassium, ces deux éléments étant indispensables à de nombreuses fonctions physiologiques.

Le magnésium est également largement utilisé pour des applications techniques et médicales allant de la production d’alliages, de la pyrotechnie et des engrais aux soins de santé.

Traditionnellement, les sels de magnésium sont utilisés comme antiacides ou laxatifs sous forme d’hydroxyde de magnésium.

Le magnésium est l’un des éléments que le plus commun retrouvé dans la croûte terrestre!

Par contre, nos sols sont de plus en plus appauvrit de minéraux, causé par la piètre qualité de l’agriculture, pollution et autres. Ce qui a pour conséquence de créer des carences (comme l’hypomagnésémie), pouvant entraîner des troubles neuromusculaires, cardiaques ou nerveux indésirables.

Environ 99% du magnésium total du corps se trouve dans les os, les muscles et les tissus mous non musculaires. La teneur en magnésium de l’os diminue avec l’âge et le magnésium, ainsi stocké, n’est pas complètement biodisponible lors de la privation de magnésium.

Le magnésium est un cofacteur dans environ 300 réactions enzymatiques.

Il stabilise de manière critique les enzymes, y compris de nombreuses réactions d’ATP. L’ATP est requis universellement pour l’utilisation du glucose, la synthèse des graisses, des protéines, des coenzymes, la contraction musculaire, le transfert de groupe méthyl, et de nombreux autres processus, et l’ interférence avec le métabolisme du magnésium influe également sur ces fonctions. Il ne faut donc pas oublier que le métabolisme de l’ATP, la contraction et la relaxation musculaires, la fonction neurologique normale et la libération de neurotransmetteurs dépendent tous du magnésium. Il est également important de noter que le magnésium contribue à la régulation du tonus vasculaire, du rythme cardiaque, de la thrombose activée par les plaquettes et de la formation osseuse.

De plus, on soupçonne depuis longtemps que le magnésium pourrait jouer un rôle dans la sécrétion d’insuline en raison de la modification de la sécrétion d’insuline et de la sensibilité observée chez des sujets présentant un déficit en magnésium.

Nous devons consommer régulièrement du magnésium pour prévenir une carence en celui-ci, mais comme l’apport journalier recommandé en magnésium varie, il est difficile de définir avec précision l’absorption optimale exacte. Des doses quotidiennes de 300 mg (non combinées), sont généralement rapportées avec des dosages ajustés en fonction de l’âge, du sexe et de l’état nutritionnel, bref en fonction du mode de vie. Il a été prouvé que des doses prises à différents moments de la journée sont plus efficaces qu’une seule grosse dose. Or, il n’y a pas vraiment d’effets indésirables (outre peut-être la diarrhée), car le magnésium est absorbé dans l’intestin grêle, ce dernier rejettera tous les excès. Dans ce cas, diminuer le dosage.

Pour vous procurer des formes honnêtes de magnésium à des prix abordables et justifiés, passez voir nos conseillers dans un Nutrition Sports Fitness qui sauront vous guider vers quelle forme utiliser.

Luc Plante (n.d.)