Les fibres, Deuxième Partie.

Dans le dernier article, je vous ai parlé des fibres dans leur ensembles et qu’il y en avait 2 types qu’il fallait retenir. Soit; les fibres solubles et les fibres insolubles.
Avant de débuter, si jamais vous voyez le mot (PECTINE) pour un fruit, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas le nom d’une nouvelle maladie, mais bien un type de fibres, comme la (CELLULOSE) d’ailleurs.

Voici quelques effets bénéfiques des fibres solubles et insolubles.
SOLUBLES:
✔Forment une sorte de gel lors de la digestion, ce qui à pour effet de prévenir la constipation et diminuer l’absorption des graisses.
✔Peuvent contribuer à réduire le taux de cholestérol sanguin ainsi prévenir les maladies cardiovasculaires.
✔Ralentissent la digestion intestinale des glucides alimentaires en freinant la montée de la glycémie.
✔Recommandées en cas de «selles molles» ou de côlon irritable.
✔Prolongent la sensation de satiété.

INSOLUBLES:
✔Favorisent l’évacuation intestinale; ramollissent les selles grâce à leur absorption de l’eau.
✔À l’inverse des fibres solubles, elles ne sont pas recommandées dans les cas de diarrhées.
✔Elles contribuent à réduire le temps de transit par le fait même protège le côlon contre l’exposition des mauvaises substances.
✔Favorisent l’activité bactérienne dans le côlon.

Voilà, si vous avez des ennuis et inconforts intestinales et qu’on vous dit de consommer ou ne pas consommer de fibres, bref, qu’on vous dit n’importe quoi, consultez des professionnels.

Vous allez payer peut-être un peut plus chère, sauf qu’en bout de ligne, vous en sortirez gagnant et en santé de l’avoir fait.

 

Si la publication vous plaît et que vous connaissez quelqu’un au prise avec ce débat, n’hésitez pas à lui partager!

Luc Plante (N.D.)