Café ou caféine?

Il  n’est pas rare d’entendre des pseudos experts dire de diminuer la consommation de café, sans vraiment d’explications valables. Ils ont à la fois raison et tord. Voyons ensemble pourquoi!

Le café tire son origine de l’Éthiopie et qui fût connu au XVe siècle en Arabie. Il est la deuxième boisson la plus consommée au monde, derrière le thé. Qui dit café, dit caféine, en raison de sa teneur élevée. Cependant, les études s’accordent pour dire que le café seul n’a rien à voir avec les maladies cardiovasculaires. Il existe même des preuves que le café décaféiné peut à certain égards, présenter des avantages similaires à ceux du café ordinaire, notamment dans le cas du diabète de type 2 et des maladies du foie.

Outre la caféine (dont j’expliquerai au prochain paragraphe), une seule tasse de café contient :

  • Vitamine B2
  • Vitamine B5
  • Potassium
  • Magnésium
  • Niacine (vit B3)

On prétend souvent que la caféine peut augmenter la tension artérielle: vrai. Ce n’est qu’une augmentation minime cependant. Si vous êtes un consommateur de vrai bon café, cet effet tend à se dissiper. N’ayez donc crainte. Cependant, ceci peut persister chez certaines personnes.

La caféine améliore les fonctions cognitives et peut aider à prévenir les maladies tel l’Alzheimer, le parkinson ainsi que la dépression.

Il ne faut pas oublier que la caféine ne se retrouve pas uniquement dans le café, mais dans les aliments comme :

  • Le thé
  • Boissons gazeuses
  • Boissons énergisantes
  • Chocolat etc…

La consommation fréquente de caféine mènera à une tolérance et le seul moyen de combattre cette tolérance est un arrêt d’au moins un mois.

Il faut donc être prudent avec la consommation de caféine. Elle est vasoconstricteur, donc pour les amateurs de congestion musculaire, il faut éviter. Ne pas utiliser de complément si vous souffrez de tension artérielle. La caféine peut avoir un rôle énorme sur votre mauvaise qualité du sommeil.

200mg de caféine par jour devrait être le maximum pour ce qui est d’augmentation des performances.

En conclusion, lorsque l’on vous dira de réduire le café, pensez plutôt à votre consommation gloable de caféine.

Luc Plante (n.d.)